Morgan Jourdain, Nicolas Vial & Les Cris de Paris

DIMANCHE 3 AVRIL A 16H30 ET LUNDI 4 AVRIL A 19H30

Création francilienne

TcoeurI1

Note d’intention :
L’histoire de Tristan et Iseut nous livre leurs amours tumultueuses, un univers brumeux, ses océans, sa magie et ses monstres obscurs.
Plonger le spectateur dans les affres de la passion amoureuse, rendre sensibles les sentiments les plus forts et les plus absolus sous les lumières de la scène : tel est le défi des interprètes.
Chacun connaît son rôle, ses notes, ses entrées et sorties. Les répétitions ont été longues. Tout est réglé comme du papier à musique. Les artistes s’apprêtent à mettre en scène et à interpréter la lutte des deux amants contre un destin implacable. Dans cette romance funeste où les personnages sont écrasés par une fatalité qui les dépasse, les coups du sort sont parfois là où l’on les attend le moins…
En apprivoisant les moyens mis à leur portée, les interprètes vont tout mettre en oeuvre pour sauver cette histoire d’amour qui se défait continuellement sous leurs yeux.

Aves :
Adèle Carlier (soprano), Mathieu Dubroca (baryton),
Antoine Jomin (ténor) et Emmanuel Richard (ténor)
des Cris de Paris

Composition musicale:
Morgan Jourdain

Livret :
Morgan Jourdain et Nicolas Vial


Mise en scène :
Nicolas Vial

Création lumières :
Pierre Peyronnet

Scénographie et accessoires :
Jean-Marc Alby

Collaboration à l’écriture et coordination musicale :
Geoffroy Jourdain

Production :
Les Cris de Paris

Coproduction :
Opéra de Reims – La Pop

Avec le soutien de la Fondation Orange, du Fonds de création lyrique
et de la Sacem


Créé au Théâtre de Saint-Dizier (52) le 23 janvier 2016

 


Achetez vos places

LES CRIS DE PARIS

Créés et imaginés par Geoffroy Jourdain, Les Cris de Paris se consacrent à l’art vocal sous toutes ses formes. Ils s’intéressent à la mise en oeuvre de créations de concerts et de spectacles musicaux novateurs, en compagnie de metteurs en scène, de comédiens, de chorégraphes et de plasticiens.
Les projets originaux qui jalonnent les saisons culturelles des Cris de Paris explorent les répertoires vocaux et les esthétiques les plus variés, et associent fréquemment la musique contemporaine à la musique ancienne.
Avec un double parcours de musicologue et d’interprète du répertoire baroque, en particulier italien, Geoffroy Jourdain est aujourd’hui reconnu pour son éclectisme et son engagement en faveur de la création contemporaine.
Il a suscité et créé des oeuvres de Beat Furrer, Mauro Lanza, Marco Stroppa, Francesco Filidei, Oscar Strasnoy, Ivan Fedele…
Avec Olivier Michel, administrateur des Cris de Paris, il co-dirige La Pop (Quai de Loire, Paris), depuis le mois de mars 2015.
Pour l’ensemble de leurs activités, Les Cris de Paris sont aidés par le Ministère de la Culture et de la Communication/Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-France au titre de l’aide aux ensembles conventionnés, ainsi que par la Ville de Paris.
Depuis l’année 2015, les activités des Cris de Paris sont soutenues par la Fondation Bettencourt Schueller et par le Mécénat Musical Société Générale.
Les Cris de Paris bénéficient également d’un soutien annuel de la Sacem, de Musique Nouvelle en Liberté et du soutien ponctuel de la Fondation Orange, de l’Onda, de la Spedidam, de l’Adami, du FCM et de l’Institut Français.

MORGAN JOURDAIN

Après des études de musicologie et de direction, Morgan Jourdain devient chef de choeur à la Maîtrise de Radio France où il collabore avec des musiciens prestigieux : Myung-Whun Chung, Daniele Gatti, Roger Muraro, Ibrahim Maalouf, Nathalie Dessay, Anna Nebretko. Il travaille également pour l’Opéra Bastille, dans le cadre du programme « Dix mois d’école et d’opéra ».
Parallèlement à ces activités, il compose et arrange de la musique pour des ensembles renommés : le Choeur de l’Armée Française, le Poème harmonique, la Maîtrise de Radio France et Les Cris de Paris.
Attiré par la scène, il crée avec le metteur en scène Benjamin Lazar plusieurs spectacles musicaux originaux : Ursule 1.1, Karaoké et La La La – opéra en chansons, et avec Nicolas Vial La mécanique de la générale.
En 2014, il restitue pour Raphaël Pichon et l’ensemble Pygmalion la musique de la Trauermusik, oeuvre perdue de Johann Sebastian Bach, qui a reçu la Victoire de la musique de l’enregistrement classique de l’année.

NICOLAS VIAL

Nicolas Vial a mis en scène des spectacles alliant jeu, scénarisation et chant :
Le Boeuf sur le toit/Concert Salade (produit par la Cité de la musique, avec le pianiste Alexandre
Tharaud),
La Mécanique de la générale (production Le Poème Harmonique, création aux bouffes du Nord, composition musicale de Morgan Jourdain),
Ô Carmen (produit par sa propre compagnie, L’Incroyable Compagnie, création au théâtre du Rond-Point, il est également co-auteur du spectacle),
Pierrot Cadmus (production du Poème harmonique, créé à l’Opéra Comique),

Promenons-nous dans Léna (Incroyable compagnie, également auteur/scénariste du spectacle),
Puisque vous partez en voyage (Cie le grenier de Baboushka),
Il a été collaborateur artistique de Benjamin Lazar sur le spectacle La La La – Opéra en chansons (production Les Cris de Paris) et l’opéra Cachafaz (Copi, Oscar Strasnoy, production Théâtre de Cornouaille, Opéra Comique) et a coécrit, toujours avec Benjamin Lazar, le spectacle Karaoké (production Les Cris de Paris).
Également comédien, il a joué dans : À l’ombre de nos peurs de Laurance Henry, Cie Ak entrepôt,
Partage de Midi de Paul Claudel, Rôle D’Amalric, mis en scène Jean Christophe Blondel, (Tournée en Chine et en France, dont Théâtre de l’Odéon),
Colosse(s) de Laurance Henry (spectacle jeune public à deux personnages),
Les amours tragiques de Pyrame et Thisbé de Théophile de Viau, Rôle du Roy, mis en scène par Benjamin Lazar, (tournée en France, et Théâtre de l’Athénée),
Cachafaz de Copi, mise en scène Benjamin Lazar, rôle parlé du policier (tournée en France et à l’Opéra Comique),
La Farce des bossus, mise en scène Benjamin Lazar, rôle de Grattelard,
EGOCENTER et I DO créations par improvisations de La Cie Lackaal Ducrick (Théâtre de rue),
Gary/Jouvet mis en scène par Gabriel Garran (théâtre de Vidy-Lausanne),
Pierrot Cadmus, également metteur en scène (Opéra Comique),
Kvetch de Steven Berkoff, mise en scène de Yann Gacquer,
Tartuffe, rôle de Valère, mise en scène de René Loyon,
L’Auteure, mise en scène de Bruno Balp, pièce d’Anne Fabien pour deux personnages,
Le Bourgeois Gentilhomme, rôle de Madame Jourdain, mise en scène de Benjamin Lazar (tournée pendant 7 ans en France et en Europe),
De l’Intrigue et de l’argent (Cie La Chélidoine à Ussel),
Sylvina ou la légende des petits souliers (spectacle créé à Drancy, sensibilisant le jeune public sur l’histoire de la déportation, Fox Cie),
Pavel/Arno de et par Grégoire Faucheux,
L’Avare, mis en scène par René Jauneau, rôle de Cléante,
Novè ou le continent imaginaire, création de David Ravier,
Il a été également Jeune Talent Adami 2003 (montage de courtes pièces de Harold Pinter par
René Loyon).
Sa formation principale d’acteur s’est faîte durant 3 ans (1997-2000) à l’école Claude Mathieu.