DFS VERSION POP

PAR FRANÇOIS CHAIGNAUD ET CECILIA BENGOLEA

 

 

Le dialogue qui lie François Chaignaud et Cecilia Bengolea depuis 2004 les conduit à associer dans leurs pièces communes des formes artistiques exigeantes et contrastées, comme en témoigne The Lighters’ Dancehall Polyphony, pièce créée en 2015 pour le Tanztheater Wuppertal Pina Bausch.

 

Pour l’espace flottant de La Pop, François Chaignaud et Cecilia Bengolea réinventent DFS – leur dernière création – qui orchestre une rencontre entre le Dancehall jamaïcain, la danse sur pointe, et les chants polyphoniques de Guillaume de Machaut. L’intimité de la péniche permet d’abolir la distance entre les spectateurs et l’expression de ces langages collectifs.

 

Créé à l’automne 2016, DFS réunit trois ballerines et une danseuse de Dancehall, et raconte le récit d’une transformation du corps et de l’esprit à travers la découverte de répertoires nouveaux. Les deux chorégraphes y relèvent avec humour et spiritualité le défi humaniste d’être ensemble et de mettre en scène des corps et des formes d’expression qui nous livrent les échos de mondes aussi lointains qu’étrangers. Là où les polyphonies de Guillaume de Machaut convoquent l’univers révolu du Moyen-Âge, la complexité stylistique du Dancehall raconte à l’infini la vie quotidienne des rues de Kingston grâce à un répertoire de gestes comparable à la Tour de Babel.

 

Lundi 20, mardi 21 et mercredi 22 mars à 19h30
[CRÉATION]

 

 

 

Spectacle présenté avec le CN D – Centre National de la Danse