FUTURO

PAR MARTIN PALISSE ET COSMIC NEMAN

 

Pour cette nouvelle pièce conçue comme la première brique d’une grande forme intitulée Futuro Antico, le jongleur Martin Palisse convie le musicien Cosmic Neman – moitié d’Herman Düne et de Zombie Zombie – et l’éclairagiste Alice Dussart à un dialogue entre musique, lumière et jonglage.

 

Faire apparaître le jonglage, son acte et non sa démonstration, dans son plus simple appareil, telle est l’ambition du jongleur Martin Palisse. Dans la continuité de l’art abstrait ou de l’art cinétique, inspiré notamment par l’œuvre géométrique de l’artiste François Morellet, le vocabulaire de Martin Palisse est aussi simple que possible. Il jongle avec trois balles blanches et fonde sa recherche chorégraphique sur des modèles mathématiques rudimentaires. Quelque part entre arithmétique et poésie, Martin Palisse compose alors des motifs gestuels et rythmiques hypnotiques qui se jouent de notre perception.

 

Avec la création de Futuro, le jongleur place la lumière, la puissance et le rythme de la musique au centre de sa  recherche. Au sol, une piste angulaire dessine l’espace scénique, aplat pictural d’une dimension de trois mètres sur trois et composé de neuf carrés lumineux, autonomes un à un. Les jeux lumineux répondent autant à l’écriture chorégraphique qu’à la composition musicale, qui s’appuie ici largement sur l’inventivité du musicien Cosmic Neman.

 

Des musiques sacrées appelant les rites du chemin parcouru aux musiques électroniques à la pulsation binaire, c’est toute l’histoire de la musique que convoque l’instrumentarium de cette création. Une collection de synthétiseurs Moog et un riche set de percussions, disposés aux abords de la plateforme lumineuse, accompagnent le jongleur dans cette odyssée visuelle et musicale.

 

16 & 17 NOVEMBRE 2018 À 19H30, 18 NOVEMBRE À 16h30
[CRÉATION]

Durée : 35 min. environ 

 

 

Conception, scénographie  Martin Palisse

Musique Cosmic Neman 

Avec Martin Palisse, Cosmic Neman 

Collaboration à la mise en scène et dramaturgie Halory Goerger

Costumes Robin Chemin

Lumières Alice Dussart

Ingénieur du son Sarah Bradley

 

Production et diffusion Boris Sommet

Producteur exécutif Le Sirque – Pôle National Cirque de Nexon Nouvelle Aquitaine

Coproduction La Pop

Le Sirque est conventionné par le Ministère de la Culture – la DRAC Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Haute-Vienne et la Ville de Nexon.

Martin Palisse

Jongleur, metteur en scène et directeur du Sirque, Pôle National Cirque de Nexon Nouvelle-Aquitaine.

Martin Palisse développe une pratique singulière du jonglage, minimaliste, influencé par l’œuvre du plasticien français François Morellet. Amoureux de la musique, électronique en particulier, elle est une source d’inspiration importante et indispensable.
 Son travail est basé sur un univers mathématique simple dans un souci d’esthétique pour l’ensemble de son ouvrage. Jongler est pour lui « un étirement du temps », c’est ce qui l’aide à se projeter dans le temps sans craindre la peine de l’existence.

Né en 1981, il n’a jamais aimé l’école et découvre le jonglage à l’âge de 17 ans, c’est une révélation pour lui et décide de quitter l’école.
 C’est avec Jérôme Thomas, son maître d’art, qu’il découvre la discipline de la jonglerie dès 2001. Grace à lui il aura également accès à l’enseignement de la jongleuse russe Nadejda Aschvits, du jongleur finlandais Maksim Komaro et du danseur Hervé Diasnas.

En 2002, il fonde avec Elsa Guérin le Cirque Bang Bang et œuvre avec elle à la création de spectacles jusqu’en 2015.
 Sous l’œil exercé de Phia Ménard, ils créent Dans Quel Sens ? qu’ils joueront jusqu’en 2005, année où ils seront invités au Japon pour se produire à la Triennale Internationale d’Art Contemporain de Yokohama.

En 2006, ils entament définitivement un virage vers le Cirque en conceptualisant leur propre chapiteau dans lequel ils créeront Une Nuit sur Terreavec le musicien et compositeur Manu Deligne et la complicité de Johanny Bert à la mise en scène. Suivront deux autres pièces Body no Body(2009) et Somebody(2010). En 2011, ils créent le spectacle POST et une digression, Blind/Action, spectacles qui marquent l’art de la jonglerie. Ils signent pour ces deux œuvres et les suivantes la mise en scène et la scénographie.

Martin Palisse devient le premier artiste nommé à la direction d’un Pôle national du cirque en janvier 2014. Dès lors son rapport temporel à la création se modifie. Il entame une réflexion sur la dualité metteur en scène/interprète dans le cirque contemporain.
Cette même année il sera invité à collaborer auprès de Jérôme Thomas pour la mise en scène du spectacle Over the Cloud, de la 26ème promotion du Centre National des Arts du Cirque. Il créera également une courte performance avec Elsa Guérin, Still life.

En 2015 il rencontre le groupe de musique français Zombie Zombie et les invitent pour la création de Slow futurau festival Mettre en Scène du Théâtre National de Bretagne. 
En 2016, il crée avec Halory Goerger et Cosmic Neman (moitié du duo Zombie Zombie) Il est trop tôt pour un titreau Festival d’Avignon dans le cadre des Sujets à Vif ; et met en scène Hip 127la constellation des cygognesà l’Opéra de Limoges, spectacle d’après l’œuvre jonglistique de Jérôme Thomas sur une composition originale de Roland Auzet dirigée par le chef d’orchestre Daniel Kawka.

En 2017, répondant à une commande, il met en scène et chorégraphie Entre Ciel et Terre, pièce pour quatre jongleurs sur le répertoire musical de Percu-temps de l’ensemble musical contemporain Ars Nova et accompagne Jean Lambert-Wild, metteur en scène, acteur et directeur du Théâtre de l’Union (CDN de Limoges) dans la création d’une calenture intitulée Le Clown du Rocher.

 

Cosmic Neman 

Membre fondateur du groupe Herman Dune au début des années 2000, avec lequel il enregistre plus d’une dizaine de disques, sur des labels anglais, français, américains, comme « Not on Top » (Track&Fields 2004, UK), « Giant » en 2006 (Source/EMI, Fr), « Next Year in Zion »(Everloving, 2006, US), et « Strange Moosic » (City Slang, 2010, EU). Avec Herman Dune, il joue une musique influencée par la musique américaine, le groupe est reconnu par le légendaire disc jockey anglais John Peel, de BBC1 avec lequel Herman Dune enregistre plus de 10 Peel sessions, permettant au groupe de jouer dans le monde entier, et aussi de composer la musique du film « Mariage à Mendoza » d’Edouard Deluc en 2012.

En 2006, dans un tout autre genre, il fonde avec Etienne Jaumet le groupe Zombie Zombie, un duo instrumental synthétiseurs/batterie, influencé par les pionniers de la musique électronique comme Kraftwerk, la musique minimale de Terry Riley et le jazz avant-gardiste de Sun Ra. Le premier album de Zombie Zombie « A Land for renegades » (Versatile, 2008) a été voté comme l’un des 10 meilleurs albums de l’année par Rough Trade, en Angleterre. Aussi connus pour leur admiration pour les musiques de films d’horreur, ils enregistrent un disque de reprises des musiques de films de John Carpenter (2010, Versatile) qui fait connaitre le groupe internationalement. Leur dernier disque hypnotique « Rituels d’un Nouveau Monde » (2013, Versatile) imprégné par la transe, et la musique tribale mène le groupe à écrire la musique du film de Narimane Mari « Loubia Hamra » en 2014 (FID Grand prix de la compétition française).
 Suite à cette première expérience cinématographique, le groupe compose la musique du premier long métrage de Sébastien Marnier « Irréprochable » 2016 avec Marina Foïs et Benjamin Biolay.
 Avec Zombie Zombie, d’autres projets ont pris jours, comme la mise en musique des films scientifiques sur le monde marin de Jean Painlevé avec le musée du Louvres en 2014, ou la musique d’un film de l’artiste Xavier Veilhan pour l’Opéra de Paris (matching numbers 2016), avec lequel l’aventure continue en 2017 en participant au projet pour la Biennale de Venise 2017, « studio Venezia ».
 En 2015, le groupe compose aussi la musique d’un spectacle vivant intitulé SLOW FUTUR dirigé par Martin Palisse, créé au Festival Mettre en Scène à Rennes.
 L’année 2015 est aussi une année où Cosmic Neman compose seul pour plusieurs projets, comme la musique du film de Giulia Grossmann « Mars Society » (Festival Coté Court, Pantin), ainsi que le nouveau projet/installation video de Narimane Mari « La Vie Courante » présenté au festival Hors Pistes à Beaubourg l’hiver dernier, qui le mène à composer la musique de son prochain film « le Fort des Fous » en 2017 avec le Dr Schonberg en avant première à la Documenta de Kassel en juin 2017.
 En 2016, Martin Palisse lui propose de composer la musique d’un Sujet à Vifs pour le festival d’Avignon avec le comédien Halory Goerger,  Il est trop tôt pour un titre joué en juillet dernier.

 

Halory Goerger

Halory Goerger conçoit des spectacles et des installations au lieu de construire des maisons ou de réparer des animaux, parce que c’est mieux comme ça pour tout le monde. Il travaille sur l’histoire des idées, parce que tout était déjà pris quand il est arrivé.

Né en 1978, vit à Lille. Il inaugure en 2004 une pratique sauvage, ancrée dans l’expérimentation langagière et la recherche de nouvelles formes. Davantage influencé par la poésie sonore et la non-danse que par le oui- théâtre, il écrit et interprète de petites formes agglomérées dans une première pièce évolutive, Métrage variable (2004-2011), qui mélange microperformances et cinéma augmenté.

Il conçoit des installations autour du livre (le grand lecteur et Toucher le fonds (sic), 2005, avec Martin Granger). Il tourne des publicités pour la danse contemporaine, Bonjour concert(2007). Il écrit et met en scène avec A. Defoort deux projets : &&&&& & &&&(2008), et Germinal (2012), dans lesquels il développe une écriture de plateau alimentée par la recherche fondamentale. Autour de ces projets naît la nécessité de construire une plateforme mutualisée, qui deviendra l’Amicale de production.

En 2010 – 2012, avec le regroupement d’artistes France Distraction, il conçoit une série d’installations, notamment les Thermes, piscine à balles dans laquelle il prodigue des interventions consacrées aux stoïciens. En 2015, il écrit et met en scène Corps Diplomatique. En 2016, il coécrit Il est trop tôt pour un titre (Sujet à vif 2016, avec Martin Palisse).
Il a cofondé l’Amicale de production, dont il a assuré la codirection artistique de 2008 à 2016. Il développe désormais ses projets dans sa compagnie Bravo Zoulou.
Halory Goerger est associé au phénix, scène nationale Valenciennes pôle européen de création.