PAR POL PI

EN COLLABORATION AVEC GILLES AMALVI

 

 est un adverbe de lieu comme de temps,  est ici et pas ailleurs. À travers ce titre énigmatique, le chorégraphe Pol Pi et le créateur sonore Gilles Amalvi proposent un parcours chorégraphique et sonore imaginé à partir du quartier de la Villette. Cette pièce in situ invite le spectateur à imaginer, ressentir ou tout simplement à écouter la traversée d’un paysage par un corps. 

 

Artiste chorégraphe d’origine brésilienne, Pol Pi a récemment signé les remarqués Ecce (H)omo et Alexandre, ainsi que la performance Me too, Galatée créée à La Pop à l’automne dernier pendant le cycle des (Re)lectures. Avec la création de , il prolonge un travail in situ initié en 2012 en réponse à l’invitation du Centre Culturel de São Paulo et fait dialoguer les échelles – corps et paysage, sujet et environnement – tout en questionnant la composante chorégraphique d’un paysage.

 

Inspiré des œuvres et des pensées du compositeur américain John Cage,  vise à composer une œuvre à partir de ce qui est donné par un paysage urbain, sans interférer sur ce qui s’y passe déjà. L’attention se déplace ainsi à la frontière entre deux espaces : celui, ouvert, de la ville, et celui, intérieur, du corps. Entre ces deux espaces naît un point de friction, une ligne de partage entre la matière sonore urbaine, omniprésente, et la présence discrète du corps qui la parcourt et l’explore.

 

La qualité sonore d’un corps plongé dans un paysage, devient double : à la fois émetteur et récepteur, il peut générer du son du fait de sa seule présence ou prendre l’environnement comme support sensoriel et rythmique. Mais il est aussi, de manière plus souterraine, un paysage à part entière – la bouche, les yeux, la peau, le cœur, le sang, la salive.

 

Aux confins de l’intime et de l’exploration géographique,  nous plonge au cœur d’une mécanique organique aux infimes nuances. De l’infiniment petit à l’infiniment grand, deux espaces-paysages se frottent, s’effleurent, se caressent, glissent l’un sur l’autre, et, réunis ou opposés, enrichissent nos perceptions.

 

28 MARS, 29 MARS ET 30 MARS À 19H30
[CRÉATION]

Durée : 1h environ

 

 

 

Conception et interprétation Pol Pi

Création sonore Gilles Amalvi

Créatrice lumière Rima Ben Brahim

 

Production NO DRAMA

Production déléguée Latitudes Prod-Lille

Coproduction La Pop

Avec l’aide de la Compagnie 111 – Aurélien Bory / La nouvelle Digue

Pol Pi est lauréat de la commission Spectacle Vivant de la Cité internationale des arts

 

Pol Pi

 

Artiste chorégraphique d’origine brésilienne vivant en France, Pol Pi s’intéresse à une compréhension élargie du champ chorégraphique, travaillant autour de questionnements sur la mémoire et la temporalité, le langage et la traduction, et les notions d’archive en danse, avec un intérêt particulier pour l’in situ.

Diplômé en musique à l’Université de Campinas (Brésil), de 2013 à 2015, Pol a suivi le master chorégraphique ex.e.r.ce à Montpellier et a déjà été interprète pour Clarissa Sacchelli, Eszter Salamon, Latifa Laabissi / Nadia Lauro, Pauline Simon, Aude Lachaise et Anna Anderegg. Depuis 2010, il développe ses propres projets chorégraphiques, déjà présentés dans plusieurs villes et festivals au Brésil. Il a aussi réalisé et dirigé les cinq éditions du projet Free to Fall São Paulo (nuit d’exquises artistiques) et travaillé en tant que musicien professionnel pendant plus de 10 ans.

En France, Pol a créé les soli ECCE (H)OMO (mars 2017) et ALEXANDRE (mai 2018), ainsi que la performance Me too, Galatée (octobre 2018), déjà présentés au Centre national de la danse, Festival Montpellier Danse, Musée de la Danse, Festival NEXT/Espace Pasolini, PACT Zollverein, La Raffinerie/Charleroi Danse, Musée Mac Val, Péniche POP, Vivat la Danse et Uzès Danse, entre autres.

 

 

Gilles Amalvi

 

Gilles Amalvi est écrivain, critique de danse et créateur sonore. Il a publié Une fable humaine et AïE! BOUM aux éditions Le Quartanier, poèmes-fictions mêlant les genres narratifs. Depuis Radio-Epiméthée, version scénique et radiophonique d’Une fable humaine, il se consacre à l’exploration de l’écrit par le matériau sonore. Il a réalisé les lectures sonores de AïE! BOUM (MidiMinuitPoésie 2010), Orphée Robot de Combat (SONOR 2014), ou encore des Poèmes de Clint Eastwood en collaboration avec le groupe One Lick Less.

Parallèlement, il est écrivain associé au Musée de la Danse, et il écrit pour le festival d’Automne, le CND, ainsi que pour les chorégraphes Boris Charmatz, Jérôme Bel, Maud le Pladec, Emmanuelle Huynh, Latifa Laâbissi, Anne Teresa de Keersmaeker, Ivana Müller… Également dramaturge, il a collaboré avec les chorégraphes Saskia Hölbling, Nasser Martin-Gousset et Pol Pi, pour qui il a composé la création sonore de Alexandre créé en mai 2018 au CN D, et il travaille actuellement au sein du projet Engelsam de Katja Fleig en tant que poète et musicien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©Morgan Le Naour