MIRAGE, UNE RÊVERIE AQUATIQUE

PAR VINCENT BOUCHOT, DENIS CHOUILLET ET NATHALIE DUONG

 

 

« Dans son chef-d’oeuvre psychanalytique et philosophique L’Eau et les rêves , Gaston Bachelard, détaillant méthodiquement, mais avec la liberté que donne l’écriture poétique, les formes et les significations de l’eau dans notre imaginaire, écrit cette phrase surprenante :
« Les voix de l’eau sont à peine métaphoriques, le langage de l’eau est une réalité poétique directe; les ruisseaux et les fleuves sonorisent avec une étrange fidélité les paysages muets; les eaux bruissantes apprennent aux hommes à chanter, à parler, à redire. » Il nous a donc semblé tout naturel de prolonger la réflexion bachelardienne en musique, puisque le ruisseau nous invite au chant, puisque la mer nous invite au lyrisme.
Le Lied, la mélodie, sont les vecteurs tout trouvés de cette alliance entre l’évocation concrète du paysage et la métaphore aquatique, de la source et de la fontaine où l’on s’abreuve à la rivière où flotte le corps d’Ophélie, du ruisseau bavard au lac où sont engloutis cathédrales et châteaux forts du temps jadis, de la vague qui lèche les pieds de l’enfant sur la plage à celle qui engloutit le fier navire, et jusqu’à la glace, miroir trompeur où se mirent les amants, les voyageurs perdus, et où se dissipent les illusions d’un soir. »

 

 

 

VENDREDI 22 ET SAMEDI 23 AVRIL A 19H30
[CRÉATION]