NOISY CHANNELS

PAR LIZ SANTORO, PIERRE GODARD & GREG BELLER

 

Liz Santoro et Pierre Godard expérimentent le mouvement. Alliant les dimensions scientifiques et corporelles, ils cherchent de pièce en pièce à comprendre comment celui-ci naît, s’échange, se transmet, et se teinte d’une couleur particulière lorsque nous sommes soumis au regard de l’autre.

 

Lors de la création de Maps en 2017, les deux chorégraphes se trouvent confrontés à une étrange et délicieuse controverse, à un problème de pas et de temps. La moitié des danseurs comptait le rythme à la manière des musiciens classiques (ils comptaient le « un » sur le beat), tandis que la seconde moitié comptait sur le up- beat, à la manière des musiciens de jazz. Cette différence, indépassable pour les interprètes tant elle affectait tous les aspects de leur capacité à concevoir, puis réaliser leurs mouvements, est le point de départ de Noisy Channels.

Cette situation – paradoxale s’il en est – les amène à investir, sous l’angle textuel et par le biais de la voix préalablement enregistrée des danseurs, la matière des paradoxes. Il en existe un vaste nombre mais qu’il s’agisse de logique ou de probabilité, d’économie ou de théorie des jeux, de physique ou de philosophie, la mécanique du paradoxe c’est d’aller contre le sens commun, de mettre au jour la complexité du réel, de nous donner l’expérience de la limite de ce que nous sommes capables de concevoir, d’ouvrir la possibilité d’une exploration nouvelle.

Avec cette nouvelle machine chorégraphique, Liz Santoro et Pierre Godard entendent ainsi sonder la profondeur des paradoxes et approfondir leurs recherches autour du lien entre mouvement et texte, en s’appuyant sur la musicalité de la voix.

 

6, 7 & 8 MARS 2018 à 19h30 
[CRÉATION]

Durée : 1h environ

 

 

Conception et mise en scène Liz Santoro et Pierre Godard 

Musique Greg Beller

Avec Matthieu Barbin, Jacquelyn Elder et Cynthia Koppe

Coproduction La Pop et CDCN Atelier de Paris 

Liz Santoro et Pierre Godard sont artistes associés au CDCN Atelier de Paris

 

 

Liz Santoro et Pierre Godard 

 

Depuis 2011, Pierre Godard et Liz Santoro collaborent étroitement à la fabrication de machines chorégraphiques qui tentent de déjouer les tropismes de notre attention. La singularité de leurs parcours respectifs les a amenés à élaborer des systèmes d’écriture centrés sur le mouvement et le texte et qui, en révélant des processus sous-jacents – mécanismes de pouvoir et de séduction, organisation de l’espace social, modes opératoires du système nerveux – proposent au spectateur l’expérience d’une étrangeté perceptive. 

Chorégraphe et danseuse américaine formée à la Boston Ballet School, Liz Santoro a également étudié les neurosciences à l’Université de Harvard. Elle a ensuite été interprète pour de nombreux chorégraphes parmi lesquels Philipp Gehmacher, Trajal Harrell, Heather Kravas, Eszter Salamon & Christine de Smedt, David Wampach et Ann Liv Young.

Après un début de carrière comme analyste quantitatif dans la finance, Pierre Godard a tour à tour été assistant-éclairagiste, accessoiriste, régisseur et assistant à la mise en scène, notamment auprès de Jean-Michel Rabeux et de Valère Novarina. Parallèlement, il s’est récemment engagé dans un travail de recherche en Traitement Automatique des Langues (TAL) pour soutenir un effort de documentation de langues non écrites et menacées de disparition.

Leur compagnie, Le principe d’incertitude, a entamé en 2016 une résidence de trois ans au CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson. Leur travail a été présenté en France, en Europe, et en Amérique du Nord. Ils ont créé quatre pièces de groupe, We Do Our Best (2012), Relative Collider (2014), For Claude Shannon (2016) et Maps (2017) et deux pièces in situ, Watch It (2012) et Quarte (2014). Leur travail a été nommé plusieurs fois aux Bessie Awards, et Watch It a reçu un Bessie en 2013 dans la catégorie “Outstanding Production for a work at the forefront of contemporary dance”.

 

Greg Beller

Normalien, auteur d’une thèse sur l’expressivité dans la parole et la musique, Greg Beller est directeur du département Interfaces Recherche/Création de l’IRCAM. Il coordonne notamment plusieurs programmes de résidences artistiques au sein de laboratoires scientifiques. Compositeur et directeur artistique de la compagnie SYNEKINE, en recherche avec des performers, il crée des moments artistiques, installations et performances.

 

Matthieu Barbin 

Après différentes formations, Matthieu Barbin est, ou a notamment été présent dans les travaux de Jean-Claude Gallotta, The UPSBD Marlène Saldana / Jonathan Drillet, Boris Charmatz, le duo Gerard and Kelly Invité par Hortense Archambault et Vincent Baudrier, il participe au groupe de recherche KADMOS dans le cadre du festival d’Avignon 2013. En 2016, Matthieu est invité par Lafayette Anticipation à créer un objet visuel, CAVERN, façonné par le vocabulaire de la danse, du cinéma et de l’architecture, en collaboration avec Alix Eynaudi et Louise Hémon. En 2017, il crée sa première pièce intitulée Traum (Le paradoxe de V.) créé au Théâtre de la cité internationale en novembre 2017 dans le cadre de New Settings.

 

Jacquelyn Elder

Jacquelyn Elder est actuellement interprète auprès d’Olivier Dubois et de Rachid Ouramdane. De 2005 à 2011, alors membre de la Martha Graham Dance Company, elle a notamment été soliste dans Diversion of Angels, Cave of the Heart, Satyric Festival Song et Serenata Morisca. Elle a également collaboré avec Kate Weare, Darrah Carr et a enseigné la danse à l’Université de New-York (NYU), The Martha Graham school, The Alvin Ailey school, au Hellerau, et au Joffrey Ballet, entre autres. 

 

Cynthia Koppe

Cynthia Koppe est née à Singapour, et elle vit et travaille à New York. Elle a travaillé avec Marina Abramovic, Kira Blazek, Yves Laris-Cohen, Will Rawls, Ellis Wood et Bill Young. Elle est diplômée de Cornell University, en sociologie et en danse. Parallèlement à son travail avec Liz Santoro et Pierre Godard, elle fait actuellement partie de la compagnie Shen Wei Dance Arts.

Liz Santoro, Pierre Godard et Greg Beller se prêtent au jeu de l’interview et répondent au portrait Pop. Quelques temps avant la première, découvrez les trois créateurs de Noisy Channels, interrogés ici sur leur relation à la musique et aux sons !