L'INSTALLATION SONORE

Chaque année, La Pop propose aux franciliens, notamment aux plus jeunes d’entre eux, de découvrir dans la cale de la péniche une œuvre d’art dont le son est l’un des éléments constitutifs, voire le principal enjeu. Ainsi, le public a pu découvrir en 2016 Kollaps, un dispositif sensoriel conçu par l’artiste Claude Lévêque, puis, en 2017, Le Cœur de Christian Boltanski qui, à la manière d’une vanité, nous faisait ressentir le mouvement perpétuel et fugace qui relie la vie à la mort.

 

Robin Meier et André Gwerder s’emparent cette année de l’espace flottant de la péniche et remettent en travail une installation-laboratoire nominée en 2015 pour le Prix Fondation d’entreprise Ricard. Synchronicity est une série d’œuvres d’art inspirée par la synchronisation spontanée de milliers de lucioles dans les mangroves asiatiques. Cette expérience, prolongée ici sous une tente qui s’élève dans la pénombre, explore l’émergence des cycles naturels et de la synchronie à l’intérieur d’une biosphère artificielle.

 

 

 

SYNCHRONICITY

Par ROBIN MEIER et ANDRÉ GWERDER

Du 8 juin au 8 juillet 2018 à La Pop

Du mercredi au samedi, de 14h à 20h

Entrée libre 

 

Dans la cale de la péniche, une grande tente de toile noire est hérissée. Le visiteur pénètre par un sas dans une jungle dense. Un ruisseau chemine sous une structure métallique puis plonge dans une bassine de plantes aquatiques. Des oscilloscopes s’allument et s’éteignent. Sous des moustiquaires, des anciens appareils de mesure inscrivent des courbes rythmiques. Des moustiques synchronisent le battement de leurs ailes à la fréquence de ces sons. Une pulsation régulière est diffusée à l’intérieur de cet environnement végétal, pulsation à laquelle des sauterelles répondent par des stridulations rythmiques.

 

À l’entrée de la tente deux pendules battent en parfaite synchronie. C’est eux, synchronisés par l’interaction de leurs champs électromagnétiques infimes, qui donnent le tempo de cet orchestre auto-organisé.

 

Une vidéo, présentée pour la première fois en France dans son intégralité, retrace une expérience conduite en 2015 dans les forêts thaïlandaises. Chaque soir, des milliers de lucioles mâles (Pteroptyx malaccae) synchronisent spontanément leur clignotement afin d’attirer les femelles. Grâce à une branche recouverte de leds contrôlées à distance par un ordinateur, ces lucioles reproduisent cette parade à grande échelle et synchronisent leur rythme lumineux dessinant d’étincelantes nappes lumineuses dans la mangrove. Intégrée au cœur de cette nouvelle installation-laboratoire, cette vidéo fait écho aux sons et aux mouvements des insectes, objets et machines qui surgissent de la pénombre de la tente.

 

Ensemble, ces différents éléments forment un monde étrange qui émerge telle une organisation spontanée. Les formes musicales, visuelles et acoustiques à l’œuvre ne sont pas prévisibles, elles résultent d’une relation vivante et évolutive. Les comportements produits dépassent la somme des actions individuelles. D’où émane cette création musicale et sonore ? Qui de la technique ou de la nature donne le tempo ?

 

Synchronicity invite également à s’interroger sur la façon dont nous émergeons en tant que individus ou sociétés. C’est un médium, un outil pour représenter la façon dont nous nous organisons, mais aussi dont nous sommes organisés par nos environnements, biologiquement et culturellement.

 

 

Production La Pop

Remerciements PiTechnics

Synchronicity a été commissionné et produit en 2015 par Audemars Piguet Art Commission.

ROBIN MEIER ET ANDRÉ GWERDER

Artiste et compositeur, Robin Meier s’intéresse à l’émergence de l’intelligence, qu’elle soit naturelle ou artificielle, et au rôle de l’homme dans un monde de machines. Désigné comme « artiste du futur » par Le Monde ou « maestro de l’essaim » par Nature, ses travaux sont présentés en France comme à l’étranger, au Palais de Tokyo, à la FIAC, au Musée d’Art Moderne de Paris, à Art Basel en Suisse, lors de la Biennale de Shanghai ou de SoundReasons à New Delhi. Du 6 mars au 22 avril 2018, il présente Synchronicity (Thaïland) à la Arsenal Contemporary à New-York.

 

André Gwerder a collaboré avec Robin Meier sur toutes les instances de Synchronicity. Après avoir été diplômé en 2005 en Art & Media de l’Université des Arts de Zurich, il a notamment travaillé sur des installations à grande échelle pour Christoph Büchel et Gerda Steiner & Jörg Lenzlinger.

 

 
UNE ŒUVRE ACCESSIBLE À TOUS

Des visites guidées de cette installation sont proposées aux groupes scolaires, périscolaires et associatifs. Menées par une médiatrice, celles-ci sont gratuites, élaborées en collaboration avec les encadrants et adaptées à tous les publics.

Contact : pedagogielapop@gmail.com / 01 53 35 07 77