INSTALLATION SONORE

EUNOÉ de Clarice Calvo-Pinsolle

 

DU 4 JUIN AU 3 JUILLET

Du mercredi au dimanche, de 13h30 à 19h30

[CRÉATION – INSTALLATION SONORE]

 

Entrée libre 

 

 

~ Plongée au cœur des souvenirs ~

 

Chaque année, La Pop propose au public, notamment aux plus jeunes d’entre eux·elles, de découvrir une œuvre d’art créée pour le lieu, dont le son est le principal enjeu. Après Christian Boltanski, Robin Meier, Cécile Beau, Violaine Lochu et Kerwin Rolland, c’est au tour de la plasticienne Clarice Calvo-Pinsolle de s’emparer de cet espace flottant.

 

Comment fonctionne notre mémoire, qu’elle soit visuelle, olfactive ou sonore ? Selon quels procédés se tissent nos souvenirs ? Notre cerveau ne cesse d’être confronté à des événements, des informations qu’il trie, stocke, associe à des émotions et, parfois, efface. Pendant plusieurs années, Clarice Calvo-Pinsolle suit une thérapie EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) qui vise à traiter des souvenirs traumatiques grâce à des stimuli oculaires et auditifs bi-alternés. Cette expérience l’amène à concentrer ses recherches sur le rapport entre les sons et la mémoire et, plus particulièrement, sur la mémoire traumatique et les souvenirs qui disparaissent à la suite de chocs. À travers Eunoé, elle nous invite à explorer les liens entre sons et mémoire et, plus particulièrement, à comprendre comment les sons peuvent faire réémerger des souvenirs qui ont été amenés à disparaitre à la suite d’un événement traumatique.

 

Elle s’intéresse à deux parties du cerveau en particulier : l’amygdale et l’hippocampe. L’amygdale joue un rôle essentiel dans la gestion des émotions et des réactions aux peurs. Elle est connectée à l’hippocampe, qui est mobilisée dans le processus de mémoire et dans la formation de souvenirs. Lors d’un événement traumatique grave, l’organisme met en place des mécanismes neuro-biologiques et neuro-physiologiques de sauvegarde exceptionnels, qui s’apparentent à une sorte de déconnexion, à l’origine de la mémoire traumatique. L’amygdale est alors déconnectée de l’hippocampe qui ne reçoit plus le contenu de la mémoire implicite émotionnelle. Celle-ci ne pourra pas totalement être transformée en mémoire déclarative autobiographique et affective. Une amnésie totale ou partielle peut s’installer.

 

Clarice Calvo-Pinsolle transforme la cale de la péniche en un espace organique faisant écho à l’intérieur du corps humain. Elle nous immerge dans une composition sonore spatialisée, créée à l’aide de chercheur·se·s en neuropsychologie, membres du comité scientifique de La Pop. Ce flux sonore traverse des sculptures en verre gorgées d’eau, comme s’il se chargeait de réactiver des souvenirs perdus entre l’amygdale et l’hippocampe. Il s’agit-là d’une réflexion sur la plasticité de notre cerveau et les modes de reconnexion à nos souvenirs.

 

 

 

CLARICE CALVO-PINSOLLE

Clarice Calvo-Pinsolle est originaire du Pays Basque.

Après avoir obtenu son DNSEP à la Villa Arson à Nice en 2016, elle part en résidence en Colombie puis s’installe quelques années à Paris. Elle rejoint ensuite la ville de Bruxelles où elle développe sa pratique plastique et sonore. Son travail s’inscrit dans une volonté de réflexion sur la transmission et la sauvegarde du souvenir. C’est une investigation ouverte sur la mémoire, à la croisé d’une pratique sonore et sculpturale. Elle crée des installations immersives qui viennent interroger et modifier les perceptions du·de la spectateur·rice.

Son intérêt pour les enregistrements de terrain l’a poussé à créer une collection de sons qu’elle accumule depuis plusieurs années. Elle utilise aujourd’hui ses sons dans son projet musical qui existe sous le nom de Lamina où elle compose des paysages sonores.
Elle a exposé dans différents lieux tels que la fondation Yvon Lambert à Avignon ou encore au Museo de la universidad à Santa Marta en Colombie. Récemment, elle était en résidence dans les locaux d’Overtoon à Bruxelles ainsi qu’au GMEA d’Albi, résidence croisée avec le centre d’art Le lait. 

 

Conception Clarice Calvo-Pinsolle 

Production La Pop

 

 

Une oeuvre accessible à tou·te·s !

Des visites guidées de cette installation sont proposées aux groupes scolaires, périscolaires et associatifs. Menées par un·e médiateur·rice, celles-ci sont gratuites, élaborées en collaboration avec les encadrant·e·s et adaptées à tous les publics.

Pour découvrir cette œuvre avec votre classe, retrouvez le projet pédagogique ici

Contact : pedagogie@lapop.fr / 01 53 35 07 77

 

 

Installation sonore 2022