INSTALLATION SONORE

Orpheus Collective de Violaine Lochu

 

Chaque année, La Pop propose aux franciliens, notamment aux plus jeunes d’entre eux, de découvrir dans la cale de la péniche une œuvre d’art dont le son est l’un des éléments constitutifs, voire le principal enjeu. Après Claude Lévêque, Christian Boltanski, Robin Meier et Cécile Beau, c’est au tour de l’artiste plasticienne Violaine Lochu de s’emparer de cet espace flottant.

 

Le travail de Violaine Lochu, artiste transdisciplinaire évoluant dans de nombreux champs artistiques, explore la voix comme vecteur de rencontre et de métamorphose. Invitée par La Pop, Violaine Lochu présente le dispositif Orpheus Collective, construit à partir d’enregistrements de voix d’enfants, dans lequel elle s’intéresse ici à la notion de voix « prophétique ».

 

La figure mythologique d’Orphée est ici convoquée à plusieurs titres. Poète, musicien, considéré par certains comme prophète, Orphée est associé aux traversées périlleuses et à l’outre-monde.

 

En réactivant le mythe sur la péniche, Violaine Lochu propose à son tour une traversée, et pose dans une perspective contemporaine, la question de l’avenir humain et planétaire. Vers quoi nous dirigeons-nous ? Est-ce une forme d’enfer ? Pourrons-nous en revenir ? Qu’allons-nous y laisser ?

 

Dans certains moments de crise, la figure de l’enfant-prophète, qui fait ici écho à celle d’Orphée, a pour rôle de prévenir les hommes des catastrophes à venir. Le fait par exemple, que l’alerte climatique mondiale soit aujourd’hui symboliquement portée par une enfant, en est une des actualisations.

 

À leur manière, les voix d’enfants collectées puis réactivées par Violaine Lochu nous posent elles aussi, la question de notre devenir collectif.

 

 

Vernissage le mardi 26 mai de 18h30 à 21h

 

Du 27 mai au 26 juin 2019

Du mercredi au dimanche de 13h à 19h

[CRÉATION – INSTALLATION SONORE]

 

 

Violaine Lochu

 

Née en 1987, Violaine Lochu vit et travaille à Montreuil (93).

 

Le travail de Violaine Lochu est une exploration de la voix comme vecteur de rencontre et de métamorphose. Lors de longues périodes d’immersion dans des milieux spécifiques elle collecte différents matériaux sonores et visuels à partir desquels elle crée des performances, des installations sonores, des vidéos et des éditions. Sa pratique est transdisciplinaire ; évoluant dans le champ de l’art contemporain, de la musique, du théâtre, et de la poésie sonore ; créant des passerelles entre des univers contemporains et anciens, savants et populaires ; se nourrissant de rencontres avec des entités humaines (babils des bébés dans Babel Babel, parole divinatoire d’une voyante dans Madame V., mémoire collective d’une ville dans Mémoire Palace) ou non humaines (chant des oiseaux de Laponie dans Hybird, intelligence artificielle dans E.V.E, monde minéral dans Vestiges de Roncevaux…) mais aussi de lectures d’ouvrages appartenant au champ des sciences humaines (anthropologie, sociologie, psychanalyse). La rencontre et la collaboration (avec d’autres musiciens, chorégraphes, circassiens, artistes visuels, graphistes, chercheurs en sciences humaines…) sont au cœur de sa démarche.

 

Violaine Lochu est diplômée de l’ENSAPC (Ecole nationale supérieure d’art de Paris Cergy) et titulaire d’un Master II de recherche en arts plastiques (université Rennes 2). Lauréate du prix Aware 2018 et du prix de la performance 2017 du Salon de la Jeune Création, nominée au prix Bernard Heidsieck – Centre Pompidou 2019, elle a performé entre autres au Centre Pompidou, au Palais de Tokyo, lors de Parade for FIAC 2017, au Jeu de Paume, au Centre d’Art Contemporain de Genève en Suisse, au Kunsterein de Munich en Allemagne, au théâtre le 4e art de Tunis… Son travail a été exposé lors de nombreuses expositions notamment au MAC Lyon (Storytelling, 2019), MAC VAL (Tous de Sangs Mêlés, 2017), au Ferenczi museumi centrum en Hongrie (Reconstructing Eden, 2018), au Centre à Cotonou au Bénin (Regards sur la performance, 2018), à la galerie Gamu à Prague en République Tchèque (Desires of changes, 2019), au Centre d’art Bétonsalon et à la Justina M. Barnicke Gallery à Toronto au Canada (Something more than a succesion of notes, 2013)… La Villa Vassilieff, Les Fonds Leclerc, Le CAC La Synagogue de Delme, le CAC Galerie de Noisy-le-Sec, le Rickundgarden Museum (Suède), le Stiftung de Karlsruhe (Allemagne)… l’ont accueillie en résidence. Gràce au soutien du Centre National des Arts Plastiques, elle a mené en 2017 une recherche en Laponie. Violaine Lochu développe également de nombreuses collaborations avec des musiciens (Joëlle Léandre, Julien Desprez, Jean-Luc Guionnet, Serge Teyssot-Gay…).

 

Conception Violaine Lochu

 

Production La Pop

UNE OEUVRE ACCESSIBLE À TOUS !

 

Des visites guidées de cette installation sont proposées aux groupes scolaires, périscolaires et associatifs. Menées par une médiatrice, celles-ci sont gratuites, élaborées en collaboration avec les encadrants et adaptées à tous les publics.

Contactez-nous : pedagogielapop@gmail.com / 01 53 35 07 77