(RE)MIX

Les musiques qui soignent

 

11 SEPTEMBRE > 9 OCTOBRE

CHAQUE SAMEDI À 17H

[PERFORMANCES EN CRÉATION]

 

AINA ALEGRE – GUILLAUME AUBRY – THIERRY BALASSE – ANTOINE BERTIN – ONDINE CLOEZ – PAMINA DE COULON – VANESSA COUR​T – LUCIE EPICUREO – MASSIMO FUSCO – FLORENTIN GINOT – BERANGÈRE MAXIMIN – MONŸANG – FLORIAN PAUTASSO…

 

Des comédien·ne·s, musicien·ne·s, metteur·euse·s en scène, chorégraphes, performeur·euses, … donnent successivement leur interprétation scénique de cinq musiques choisies pour leur effet curatif et apaisant. Nos musiques qui soignent sont celles qui ressourcent leurs auditrices et auditeurs, tout en les aidant à se défendre des agressions extérieures. Elles agissent alors comme des formes de musiques auto-immunes, protectrices.

 

Douze équipes artistiques pluridisciplinaires, pour la plupart polymorphes et émergentes, sont invitées à présenter leur regard sur l’une de ces cinq musiques qui soignent. Chaque samedi, au moins deux versions performées d’une même oeuvre musicale sont ainsi proposées.

 

Tout en favorisant l’hybridation et l’expérimentation, l’enjeu est de montrer que l’interprétation scénique d’un même matériau musical peut résonner différemment selon l’univers et les savoir-faire de celui ou celle qui s’en empare. Mais aussi de révéler de nouvelles perspectives – écoutes et regards inédits – sur les différentes fonctions de la musique.

 

 

En raison de la situation sanitaire, l’accès au spectacle s’effectue sur présentation d’un pass sanitaire valide, le port du masque est obligatoire.

 

 

 

 

(RE)MIX #1

Dean Evenson – Wetland & Pond – album Four Earth

Samedi 11 septembre à 17h

En plein air, dans le cadre de l’Été culturel de la DRAC Île-de-France. 

#1 Massimo Fusco, chorégraphe et Vanessa Court, créatrice sonore

#2 Pamina de Coulon, performeuse

#3 Bérangère Maximin, compositrice et musicienne

 

Accès libre : rendez-vous sur le quai de la Seine, à hauteur du n°61

 

La Pop vous convie à l’ouverture d’un cycle de performances pluridisciplinaires sur le thème des musiques qui soignent. Pour ce premier rendez-vous, trois équipes artistiques s’emparent du morceau Wetland & Pondde Dean Evenson, composé de sons ressourçants et apaisants de la nature. Participez à une expérience immersive et inédite de massages sonores, Corps Sonores, proposée par le chorégraphe Massimo Fusco et la créatrice sonore Vanessa Court ; à une conférence de la performeuse Pamina de Coulon et à la création sonore électroacoustique de la compositrice et musicienne Bérangère Maximin.

 

Une belle manière de clôturer l’été en ressentant les bienfaits des sons sur nos corps et nos esprits !

 

 

 

(RE)MIX #2

Ida Widawati – Laras Pélog – album Udan Mas

Samedi 18 septembre à 17h

#1 Antoine Bertin, créateur sonore

#2 Ondine Cloez, danseuse et chorégraphe

 

Pour cette deuxième musique qui soigne, l’équipe de La Pop a choisi de partager l’univers mélancolique de la chanteuse indonésienneIda Widawati, avec son morceau Laras Pélog. La danseuse et chorégraphe Ondine Cloez et le créateur sonore Antoine Bertin proposeront, tour à tour, leur interprétation intime de ce chant-poème enivrant, capable de soigner les esprits agités !

 

 

 

(RE)MIX #3

Anna Von Hausswolff – The Truth, The Glow, The Fall – album Dead Magic

Samedi 25 septembre à 17h

#1 Florentin Ginot, musicien et metteur en scène

#2 Florian Pautasso, metteur en scène et comédien

#3 Lucie Epicureo, étudiante metteuse en scène au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris

 

Le troisième (Re)mix explore l’œuvre de la chanteuse, pianiste, organiste et auteure-compositrice suédoise Anna von Hausswolff. Son style musical, qualifié de « pop funèbre »,  a inspiré le musicien Florentin Ginot, la metteuse en scène Lucie Epicureo et le metteur en scène et comédien Florian Pautasso. Chacun·e nous donnera sa version de The Truth, The Glow, The Fall, morceau hypnotique et puissant, tantôt lumineux, tantôt sombre, qui amène les auditeur·rice·s vers des territoires fantastiques.

 

À noter : l’ouverture de ce (Re)mix a été confié à une jeune metteuse en scène, en partenariat avec le Conservatoire National d’Art Dramatique, en cohérence avec l’engagement de La Pop auprès des artistes émergents.

 

 

 

(RE)MIX #4

Eliane Radigue – Kyema – album Trilogie de la mort

Samedi 2 octobre à 17h

#1 Monÿang, compositrice et musicienne

#2 Guillaume Aubry, architecte et plasticien

 

Ce quatrième rendez-vous des (Re)mix nous plonge dans la musique minimaliste et spectrale d’Éliane Radigue. Son œuvre Kyema (album Trilogie de la mort) amène l’auditeur·ice à expérimenter différents états de la conscience. À partir de ce morceau méditatif composé de sons continus, l’architecte et artiste-plasticien Guillaume Aubry propose une conférence-performance, Les accidents esthétiques, rencontres hasardeuses et poétiques entre des objets lumineux du quotidien et des textes historiques de vulgarisation scientifique, qui convoque de nombreux phénomènes esthétiques du ciel comme les aurores boréales, les éclairs, les arcs-en-ciel et les couchers de soleil. La compositrice et musicienne Monÿang s’intéresse, quant à elle, aux états transitoires que l’on peut solliciter dans l’écoute, qui nous permettent de basculer d’un monde à l’autre et de naviguer dans une forme encore indéterminée de notre conscience.

 

 

 

(RE)MIX #5

Kara-Lis Coverdale – Flutter / Moments in Love – album Grafts

Samedi 9 octobre à 17h

#1 Aina Alegre, chorégraphe et danseuse

#2 Thierry Balasse, compositeur, metteur en scène et musicien

 

Pour clôturer ce cycle des (Re)mix en douceur, la chorégraphe et danseuse Aina Alegre et le compositeur, metteur en scène et musicien Thierry Balasse s’imprègnent des mélodies éthérées et apaisantes de la jeune compositrice canadienne Kara Lis Coverdale et de ses morceaux 2c, Flutter et Moments in Love.

 

 

 

Production La Pop

Partenaires La Briqueterie, le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Les Laboratoires d’Aubervilliers

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France – Ministère de la Culture