8 FEET DANCE

VIOLAINE LOCHU

 

[PERFORMANCE, CHANT & ARTS VISUELS]

 

MARDI 26, MERCREDI 27 ET JEUDI 28 MARS À 19H30

Durée : 50min

 

 

Fable écoféministe, 8 feet dance est une performance « tentaculaire » mêlant polyphonie vocale, gestes chorégraphiques et arts visuels. Dans un futur indéterminé, une communauté de femmes-poulpes ayant survécu à un fort réchauffement climatique vit en autarcie. 8 feet dance donne à voir la vie quotidienne de ses membres, ponctuée de chants interspécistes et de rites de préservation.

 

 

À la fois écrite et improvisée, entre voix humaines et sons issus de l’univers marin, cette pièce explore l’ensemble du spectre vocal, de la voix chantée à l’extended voice : sons glottiques, grondements, yodels… Violaine Lochu et son équipe nous guident à travers ces chants de sirènes, accompagnés chorégraphiquement et visuellement par la figure du poulpe, animal fascinant aux incroyables propriétés chromatiques et mimétiques.

 

8 feet dance est un opéra-cyborg expérimental, traversé par la force de la sororité, de la spiritualité et du réenchantement.

 

 

 

 

Conception Violaine Lochu

Performeuses Anna Chirescu, Cathy Gringelli, Violaine Lochu et Yael Miller

Création lumière Baptiste Joxe

Aide à la chorégraphie Anna Chirescu

Regards extérieur Elodie Escarmel, Christophe Hamery et Philippe Langlois

Aide technique Spero Djivo-Lochu

Chargée de production Aurélie Arnaud

Production Archivox

Coproduction La Pop

Soutiens DRAC Île-de-France, Maison de la Musique Contemporaine, Adami, Spedidam

Accueils en résidence La Dynamo, Montévidéo – Marseille, CN D Centre national de la danse

 

VIOLAINE LOCHU

Le travail de Violaine Lochu est une exploration de la voix comme vecteur de métamorphose. Sa pratique artistique se déploie entre les champs de l’art contemporain, de la musique expérimentale et de la poésie sonore. Elle crée, par collage, transposition, traduction des performances et des installations ou interagissent sons, vidéos et dessins. Les mondes fictionnels qu’elle invente interrogent et subvertissent les oppositions classiques – rêve/réalité, vrai/faux, féminin/masculin, science/magie… –, cherchant à créer de nouveaux récits. Les notions de mise en relation, d’empowerment, de collectif et de soin sont au cœur de sa démarche.

Violaine Lochu a performé entre autres au Centre Pompidou, au Palais de Tokyo, au Jeu de Paume, à la biennale d’architecture de Venise Performative et au MAXXI de l’Aquila (Italie), aux festivals Playground à Leuven (Belgique), Ars Poetica à Bratislava (Slovaquie), à la galerie Quadrum à Lisbonne (Portugal), au Kunstverein de Munich (Allemagne), au Centre d’Art Contemporain de Genève (Suisse), au Centre à Cotonou (Bénin)…  Son travail plastique a été exposé notamment à la Philharmonie, MAC Lyon, MAC VAL, FRAC MECA Nouvelle Aquitaine, Vaga à Pontadelgada (Portugal), Galerie Gamu (République Tchèque), Institut Français de Cotonou (Bénin), Musée d’art de la Joliette (Canada)…