AUTOMNE 22

Votre première relation sonore, c’était comment ?

 

Je ne me souviens pas clairement de mon premier son. C’était dans le noir, je n’y voyais rien mais ce dont je me souviens, c’est que j’étais traversé par des vibrations, des lourdes, des légères, des courtes, des longues, entremêlées à des bruits de digestion, et toujours ce battement de cœur, permanent, plus ou moins rapide, qui s’additionnait au mien. Il y avait aussi la voix de ma mère, que j’entendais de l’intérieur, de là où j’étais, mais qui provenait aussi de l’extérieur. Des musiques, bien sûr, dont je percevais principalement le rythme et les basses. Et puis toutes ces voix dont j’entendais, précisément, les changements d’intonation et que, parfois, je reconnaissais.

 

Et votre premier lien à la musique, vous vous en souvenez ?

 

Très vite, j’ai été baigné dans la musique. Aussi loin que je me souvienne, il y en avait partout, dans les magasins, à la radio, au cinéma et à la télévision. Mes parents aimaient aussi écouter des disques, ou des cassettes, dans la voiture. À la crèche et à l’école, on en jouait, on faisait des jeux sonores et on dansait. Parfois, on assistait à un concert, à de la musique live, ce qui était très différent. Puis, à partir de 6 ans, j’ai pu commencer à en faire. Bref, la musique m’a accompagné de ma naissance jusqu’à maintenant. Elle le fera peut-être pour toujours, enfin je l’espère !

 

 

Ce dialogue, vaguement imaginaire, mais valable pour la plupart d’entre nous, marque les liens multiples que nous entretenons avec la musique, mais aussi avec notre environnement sonore, dont on peut difficilement se soustraire.

 

En septembre et octobre, 12 performances interrogent le statut de ces musiques, les rôles qu’elles jouent pendant l’enfance, leur dimension ludique, les souvenirs que nous en gardons, et le poids de notre environnement familial et social dans leur découverte et leur apprentissage. Puis en novembre et décembre, 4 spectacles questionnent la nécessité, parfois, d’être plusieurs pour en jouer, d’en faire ou d’en écouter pour se consoler, de s’y identifier pour se construire ou, à l’inverse, de subir la musique, lorsque des voix ou des sons viennent nous hanter, jusqu’à l’obsession.

 

Soient 16 nouvelles créations – performances & spectacles – à découvrir avec nos yeux et nos oreilles d’enfant.

 

 

 

 

FESTIVAL (RE)MIX : ENFANCE, SONS & MUSIQUE
12 performances en création inspirées par 5 musiques
10 SEPTEMBRE > 8 OCTOBRE

 

Des comédien·ne·s, musicien·ne·s, metteur·se·s en scène, chorégraphes, performeur·se·s et artistes visuels donnent successivement leur vision, leur regard sur cinq musiques choisies pour leurs liens à l’enfance. Qu’il s’agisse d’une berceuse pygmée, d’une sonate composée par un enfant âgé de 6 ans et demi, d’une chanson de variété rappelant à un adulte qu’il fût un enfant enjoué, ou de paysages sonores inoubliables, la musique a le pouvoir de nous reconnecter à l’enfant que nous étions et de créer des liens entre générations.

 

12 équipes artistiques pluridisciplinaires, pour la plupart polymorphes et émergentes, sont invitées à interroger le statut de ces musiques, les rôles qu’elles jouent pendant l’enfance, leur dimension ludique, les souvenirs que nous en gardons, le poids de notre environnement familial et social dans leur découverte et leur apprentissage.

 

Chaque samedi, deux à trois versions performées d’une même œuvre musicale sont ainsi proposées.

 

 

(Re)Mix #1

Torsten Abrolat – Field recording de l’océan

#1 Tristan Pradelle

#2 Manon Parent & Alma Palacios

#3 Céleste Gatier

 

Samedi 10 septembre à 17h

Gratuit 

(Re)Mix #2

Wolfgang Amadeus Mozart – Sonata KV 6, Andante (Rachel Podger et Gary Cooper)

#1 Victor Wetzel & Théo Fernandez

#2 Aline Pénitot

#3 Mélanie Perrier

 

Samedi 17 septembre à 17h

 

(Re)Mix #3

György Ligeti – Musica Ricercata n°3, Allegro con spirito (Pierre Charial)

#1 Le Groupe Fantôme

#2 Nicolas Richard & Bianca Iannuzzi

 

Samedi 24 septembre à 17h

 

(Re)Mix #4

Françoise Hardy – Des ronds dans l’eau

#1 Anna Chirescu

#2 Collectif L’Avantage du doute

 

Samedi 1er octobre à 17h

Dans le cadre de la Nuit Blanche ~ Gratuit 

 

(Re)Mix #5

Pygmées Aka – Mobandi : Mo Boma (berceuse)

#1 Hatice Özer

#2 Jeanne Moynot

 

Samedi 8 octobre à 17h

 

LES SPECTACLES

PLAYLIST POLITIQUE

D’Émilie Rousset

Théâtre

Jeudi 17, vendredi 18 et samedi 19 novembre à 19h30

PLUS JAMAIS ÇA

D’Yves-Noël Genod

Performance théâtrale

Vendredi 25 et samedi 26 novembre à 19h30, dimanche 27 novembre à 15h30

JEUX SONORES

De Sébastien Roux, Clément Lebrun, Diane Blondeau, Aymeric Stamm Clément Canonne

Performance sonore et visuelle

Jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 décembre à 19h30

ÉCOUTER L’OMBRE

D’Anne-Julie Rollet, Anne-Laure Pigache et Christophe Cardoen

Performance sonore et visuelle

Jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 décembre à 19h30